En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Vidange Service CHARPENTIER, curage
débouchage de canalisation, Yonne

 
Assainissement collectif ou individuel ?
          
 
Assainissement collectif :
 
    Quand l'habitat est concentré, et que l'on ne dispose pas suffisamment de terrain, si l'on a la chance d'avoir à sa disposition un assainissement collectif, il n'y a pas d'autre solution que de s'y raccorder. Il est pourtant utile dans ce cas de disposer d'un regard extérieur en limite du domaine public afin de pouvoir intervenir avec plus de facilité lors d'une obstruction de canalisations, sans risque de projections dans la maison. Il est aussi beaucoup plus facile de savoir si le bouchon est dans le domaine privé ou sous le domaine public.

Assainissement individuel :

    Que ce soit une fosse septique jumelée avec un bac à graisse ou bien une fosse toutes eaux, l'assainissement individuel est souvent beaucoup plus économique à l'usage  que l'assainissement collectif. En effet, il permet d'ajuster l'entretien en fonction de l'utilisation de chacun et de profiter d'un entretien préventif. Le client est libre de choisir son entrepreneur et la date de ses interventions. Dans les années à venir, avec un prix de l'eau qui augmente très rapidement, un bon assainissement individuel réalisé dans les règles de l'art sera un plus pour le bien immobilier.
    Il ne faut pourtant pas oublier des règles simples de bonne réalisation:
  - des regards facilement accessibles avec des dalles en béton qui permettent une intervention et un contrôle rapide et facile des appareils installés près de l'endroit où peuvent accéder les camions
  - un entretien régulier de ces appareils, permettent d'avoir une installation fiable et économique.

Quelle fosse choisir ? Plastique ou béton?

    La fosse béton est tout indiquée pour être enterrée dans le sol, elle est suffisamment résistante pour équilibrer la pression des terres, mais il faut faire attention à la qualité du béton qui, en cas de trop faible dosage en ciment, a tendance à s'oxyder avec les gaz produits à la sortie de la fosse.
    La fosse en plastique et beaucoup plus facile à mettre en place, mais elle nécessite des travaux importants pour la renforcer dans le sol, par contre elle ne subit pas d' oxydations par les gaz, il est fortement recommandé de choisir des regards et un bac à graisse en plastique. Nous avons remarqué que la meilleure technique est d'installer deux fosses en série, la deuxième ayant un volume d'environ 1 m³ : elle sert de sécurité et évite le colmatage de l'épandage situé en aval des fosses.

Mauvais fonctionnement ou nuisances :

    Si une installation septique fonctionnait mal (colmatage ou odeurs, par exemple) il y a lieu de vérifier les points suivants :
 - La fosse a-t-elle été vidangée comme le stipule la réglementation (régulièrement tous les 3 à 5 ans) ?
 - L'étanchéité des raccordements est-elle parfaite ? En est-il de même pour les tampons et regards de visite ?
 - La ventilation des appareils est elle bien réalisée ?
 - Le volume de la chasse d'eau est-il suffisant et le siphon est-il efficace ?
 - La pente est elle suffisante pour l'arrivée des effluents ?
 - Y a-t-il colmatage en aval de la fosse septique (décolloïdeur, épandage ou puisard) ?

    En respectant ces quelques règles simples, vous disposerez d'une installation confortable, fiable et économique, nous restons toutefois à votre disposition pour de plus amples renseignements.